Accueil > lettre C > Cybersquatting

Cybersquatting

Le cybersquatting (ou sa francisation cybersquattage) est une pratique consistant à acheter un nom de domaine possédant le nom d'une marque ou d'une personne dans le but de le revendre à l'ayant-droit, à faire du profil grâce à ce nom de domaine ou à détériorer la réputation et la visibilité de l'ayant-droit. De telles pratiques peuvent être réalisées avant que la marque ai déposé le nom de domaine ou après dans le cas où la société ai oublié de renouveler le nom de domaine. De même, le cybersquatting peut être réalisé une fois contre une marque bien précise ou par un enregistrement massif de noms et de marques de petite envergure. Le deuxième cas est appelé corporatesquatting et est réalisé par de grandes sociétés.

La législation française considère le cybersquatting comme une forme de contrefaçon. Pour réclamer un nom de domaine devant nous appartenir il faut utiliser des moyens de pression, dont une assignation devant les tribunaux. Malheureusement, les victimes n'ont souvent pas les moyens financiers pour poursuivre le contrevenant.
En ce qui concerne la législation américaine, la loi "Truth in Domain Names Act" (traduction: loi de confiance dans les noms de domaine) considère cette pratique comme un acte de criminalité. Les sanctions peuvent alors être lourdes contre les cybercriminels, incluant des peines de prisons ainsi qu'une amende pouvant aller jusqu'à 100.000 dollars.

Une pratique courante de cybersquattage, le typosquatting, consiste à utiliser un nom de domaine connu avec une légère faute volontaire, dans le but de s'accaparer les visiteurs égaré qui aurait effectué une erreur de frappe.

Partager :
Faire un lien :

Glossaire du webmaster